La créatrice de Sokoloff Lingerie a le vent dans les voiles

Une énorme surprise attendait la jeune entrepreneure Sofia Sokoloff le 26 mai dernier. Alors qu’elle assistait à la 7e remise des Prix LOJIQ, la créatrice de la marque québécoise Sokoloff Lingerie ne s’attendait pas de remporter le Grand Prix de la soirée. « C’était une grosse surprise », avoue-t-elle.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, et Sofia Sokoloff à la remise des Prix LOJIQ.

« C’est une belle récompense », ajoute Sofia en entrevue. « Ça m’encourage à poursuivre mes efforts à l’international ». Justement, c’est pour la réussite de ses premiers pas à l’international que ce prix la récompensait.

Grâce à LOJIQ (Les Offices jeunesse internationaux du Québec), elle a pu tester son potentiel à l’export en participant à deux reprises au Salon CurvExpo de New York. Cela lui a permis d’ouvrir ses premiers points de vente aux États-Unis. « La première année, nous avons pu ouvrir nos trois premiers points de vente sur le territoire américain, c’était plus qu’espéré. L’année suivante, nous avons su les conforter et même les doubler », témoigne Sofia. Ses sous-vêtements sont aussi en vente à Dubaï. Son site web, qui s’est récemment refait une beauté, lui permet de vendre en Australie, en Belgique et partout dans le monde.

Sokoloff Lingerie est le projet de fin d’études de Sofia Sokoloff. La jeune femme a étudié en gestion industrielle à L’École Supérieure de mode de Montréal. Ça n’a pas pris bien longtemps avant que ce projet se transforme en réelle entreprise pour elle. La compagnie est encore toute récente. Sofia est en affaires depuis 2013 seulement. Pourtant, Sokoloff Lingerie grandit et se raffine à chaque collection.

Avec seulement une poignée d’employés, Sofia s’occupe de presque tout encore. Du design, qui est fait totalement à Montréal, à la recherche de tissus et de fournisseurs, en plus de la création d’échantillons, de l’organisation des séances photo et de la vente, la liste des tâches est longue. Et ça ne risque pas de ralentir pour l’automne.

Des dentelles qui font craquer

Cette lingerie féminine, mais sans prétention, s’adresse à un marché peu exploité. Sokoloff s’insère entre les marques pour adolescentes à bas prix et les grandes marques de luxe pour la femme assumée. Sokoloff Lingerie est très encrée dans son milieu, Montréal, avec ce côté un peu hipster, cool et simple à la fois. Même si les prix sont plus élevés que dans d’autres boutiques populaires, il faut se rappeler que tout est produit localement et qu’on y  retrouve de la qualité.

Avec de la fine dentelle, mais sans être clinquante, les bralettes Sokoloff sont faites pour les jeunes femmes qui veulent être belles ou mignonnes, mais un peu sexy dans la vie de tous les jours. On reconnait la « fille Sokoloff » dans les campagnes de la marque ou à travers l’une de ses trois ambassadrices. Les mannequins ne sont jamais retouchés. Les filles aux petits seins comme celles tout en courbe sauront y trouver un morceau à leur goût. « C’est très naturel comme ligne », souligne Sofia Sokoloff. On le voit dans la simplicité des modèles qui sont créés avec le souci du détail.

La pétillante créatrice s’inspire de sa génération et des médias sociaux comme Pinterest ou Instagram. La marque est très présente sur ces plateformes. Justement, on aime y lire ses citations drôles, féminines et inspirantes. Sofia s’inspire aussi des gens qui portent sa lingerie et qui l’interprètent à leur façon.

Son prochain but est de continuer à croitre tout en maintenant le marché québécois. De belles opportunités s’offrent à elle. Ce n’est qu’une question de temps avant que de plus grands projets de mettre en branlent. Les États-Unis et l’Ouest canadien sont dans la mire de cette jeune entrepreneure.

Sokoloff Lingerie est déjà présent dans de nombreux magasins au Québec. On pense à la chaîne Simons ou à de petites boutiques indépendantes. La Boutique Kitsch de Sherbrooke est l’une d’entre elles. Sofia a même collaboré avec les deux propriétaires sur une collection-capsule ultra mignonne sortie l’hiver dernier.

L’une des choses que Sofia Sokoloff préfère est de voir ses créations dans les rayons de grands magasins ou dans des magazines de mode populaires. Ça, et être entouré de gens passionnés avec qui elle travaille et collabore.La détermination et la passion de Sofia Sokoloff sont contagieuses. Sa marque de sous-vêtements est bien en voie de faire le tour du monde.

Scoop : il paraît que la prochaine collection est la plus belle depuis les débuts et que le photoshoot est incroyable. On devra patienter jusqu’à la mi-juillet pour en découvrir plus. On a juste hâte de voir tes prochaines créations, Sofia!

Connaissiez-vous cette marque de lingerie? Est-ce que vous l’adorez autant que moi?

Photos: Sokoloff Lingerie.

Advertisements

Pluriel: 2 commentaires

  1. salut, ce que vous postez est super, toutefois les quelques derniers publications ont été un peu plus ennuyeux, alors je m’ennuie de tes grands écrits. Plusieurs écrits peuvent être hors-sujet ! Allez !

    J’aime

    1. Dommage que tu n’aimes pas ce que j’écris. Je ne fais pas que des longs articles ici. Et je me permets de te dire qu’aucun de mes articles sont hors sujet, car tout ce que j’écris entre dans ma ligne éditoriale. J’imagine que tu n’as pas bien saisi l’essence de mon blog ;)
      Allez, bonne visite qu’en même.

      J’aime

Commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s