Ma réaction au vidéo « Why I REALLY am quitting social media »

Récemment, une vidéo d’une instagrameuse et mannequin australienne est devenue virale. La jeune femme, Essena O’Neill, y parle de ses maux dus aux médias sociaux et les raisons pourquoi elle quitte ses nombreuses plateformes. Elle avait plus d’un demi-million d’abonnés sur Instagram. Dans sa « dernière » vidéo, elle y répète que « les médias sociaux ne sont pas la vraie vie ».

Cette vidéo m’a fait réfléchir. Avons-nous perdu notre authenticité sur les médias sociaux? Pour les blogueuses, youtubeuses et autres stars d’Instagram, le contenu est-il toujours aussi transparent et honnête qu’on le souhaite? Pour Essena, ce n’était pas le cas. Elle était « misérable » derrière son écran.

“I spent hours watching perfect girls online, wishing I was them. Then when I was ‘one of them’ I still wasn’t happy, content or at peace with myself”  – Essena O’Neill.

Je me suis demandé si je me concentrais trop sur mon nombre de followers et de likes. En même temps, je souhaite que mon blog soit lu et c’est pourquoi je suis présente sur les médias sociaux. J’aime aussi être connecté à mes lecteurs, d’autres blogueuses, des marques et mes amis sur mes différentes plateformes.

Ensuite, je suis tombée sur ce commentaire d’Ève Martel sur sa page Facebook. Elle y parle de cette fameuse vidéo. « Après y avoir braillé sa vie sur les dangers d’être une star des médias sociaux, la vidéo de cette jeune fille se termine avec un call to action de joindre son nouveau site », déclare la blogueuse et directrice des contenus chez Sid Lee.

Capture d’écran 2015-11-03 à 18.55.45

Si cette jeune fille souhaite se déconnecter des réseaux sociaux pour vivre dans le réel et de façon plus authentique, c’est une très bonne décision. La contradiction est qu’elle y fait un au revoir larmoyant pour ensuite renvoyer ses fans sur son site web. Même si elle n’est plus sur YouTube, elle publie toujours des vidéos sur Vimeo. Certains parlent même que le tout soit un coup monté.

Peu importe.

Je crois qu’on peut avoir une présence saine sur les médias sociaux même si on y promeut des marques ou des produits. De nombreuses personnes y arrivent. L’équilibre entre la vie réelle et celle sur les médias sociaux est important. Les partenariats avec les marques peuvent être faits à l’occasion quand le produit va de pair avec nos valeurs et qu’ils sont clairement identifiés comme tels. On peut publier de belles photos sans que cela soit faux.

Les likes ne sont pas compteur de l’amour que nous portent les gens. Il faut savoir faire la part des choses et savoir s’entourer d’abord d’amis qui nous aiment pour qui nous sommes. Il faut se rappeler qu’il y a une vie derrière les belles photos et les tweets. De plus, le succès n’est pas toujours égale au bonheur.

O’Neill a poussé les limites du réel pour se créer une vie parfaite qui n’est pas la sienne. Et ç’a explosé. Les médias sociaux ne sont pas la cause d’un mal-être, mais c’est plutôt l’utilisation qu’on en fait qui l’est. Il y a une leçon à tirer de cette histoire: il faut rester soi-même sur les médias sociaux et que ceux-ci ne représentent pas notre valeur.

Qu’en pensez-vous?

Advertisements

Commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s